Le coup de collier !

 

Après une première partie de championnat quasi parfaite le CS Vienne enchaine les contre performances, il ne faut pas se leurrer : il reste deux rencontres pour relever la tête et accrocher une 8eme place synonyme de maintien sportif alors qu'à l'entrée de l'hiver beaucoup d'entre nous rêvaient d'une qualification.

Bien entendu ce coup de collier devra d'abord venir du terrain, l'équipe et le staff ont prouvé par le passé qu'ils pouvaient s'élever au niveau des meilleurs. Une certaine forme d'usure et de lassitude apparue au fil des matchs devra laisser la place à une saine révolte dans les esprits qui devra s'exprimer sur le pré. Evidemment  nous pourrions tenter de faire diversion en mettant en avant un probable maintien sur tapis vert mais cette éventualité, même si elle est rassurante, ne correspond ni à l'objectif ni à la mentalité des actuels dirigeants du CS Vienne.

Même si le match contre Bourg ne sera pas crucial tant le fossé semble important entre les équipes et que le match à Dijon sera déjà dans le viseur, il ne reste pas moins vrai qu'en sport tout reste possible.
Devant la prochaine invasion de notre stade par des supporters bressans replacés dans la course à la 1ere place il faudra que le public viennois réponde lui aussi présent dans les tribunes envers et contre tout pour supporter ses Ciel et Blancs menés pour la dernière fois à Jean Etcheberry par leur capitaine Alex Brissaud.