17 juin... il y a 1 an

Vienne champion de France !!!!

Béziers le 17/06/12

Temps : beau, vent moyen

 Spectateurs : 5500

  • Arbitre : M.Christophe Labaune, Comité d'Ile de France
    • Juges de touche : M.Frédéric Chazal et M.Jean Marie Bouvier , Comité du Languedoc   
    • Assistants : M.André Sanchiz et M.Assencio Garcia , Comité du Languedoc 
    • Délégué Sportif : M.Robert Mejean, Comité de Provence 

Les équipes

Vienne 


Argoud Gasquet Bobryk 
Herbeth Fonlupt 
Brissaud(c) Lawski Laurent P 
Campeggia Ruet 
Dessemme Trautmann Bard E Sabot 
Boissiere 
Bard G Gibierge Chabert J Caillet Housni Aubeneau L Duvernois


St Sulpice

V.Massat Cessa E.Massat
Lacrampe Picco
Tissandié Webley(c) Ménéghel
Giordano Roquebert
Subervial Coueffe Saint-André Carpignano
Rouillou
Zuppel Demoustier Ollier Wimbelle Pécharman  Caux Boero


Le score :

Mi temps : CSV 6-3 USSS

CSV

Essais : G.Bard 68° E.Bard 97°
Transformations :Ruet 68° 97°
Penalités : Ruet 14° 40+2 60° 78° 87°
Drop : 

USSS

Essais :  Webley 58°
Transformation:  Rouillou 58°
Penalités : Rouillou 11° 47° 54° 80° 93°
Drop : 

<revoir le direct>


Le match

Vienne joue avec le vent et donne le coup d’envoi. Vienne occupe et domine mais ne concrétise pas sa 1ere occasion. Au jeu d’occupation les viennois prennent le dessus mais concèdent une pénalité bien placée sur la première incursion garonnaise. Ruet égalise sur la mêlée qui suit le coup de renvoi. Le duel de botteurs et d’occupation continue, le vent tourbillonnant gène les ouvreurs. Le jeu s’anime de part et d’autre. Les viennois lancent plusieurs offensives qui buttent sur la solide défense adverse qui finalement est réduite a 14 par un carton blanc. L’USSS subit mais se dégage. Vienne revient par une charge d’Argoud et obtient une pénalité qui permet a Vienne de virer légèrement en tête à la pause.

 

A la reprise les garonnais dominent avec le vent et égalisent. A la 50° Sébastien Magnat fait entrer la moitié de son banc. Une pénalité de 45 m de Rouillou donne l’avantage aux siens, l’USSS revient dans le camp viennois et sur une touche mal contrôlée Webley donne 10 points d’avance aux siens. Ruet ramène aussitôt Vienne dans le match d’une pénalité. Le reste du banc viennois tout juste rentré dynamise le jeu, un groupé pénétrant balaye son vis a vis sur 30 mètres pour l’essai de Geoffrey Bard. Égalité 16-16 à 10 minute du terme de la rencontre.

 

Un temps fort adverse est stoppé et Vienne revient dans le camp à la faveur d’une pénalité, à son tour l’USSS occupe au pied. La mêlée viennoise gagne la balle et obtient une pénalité sur le groupé pénétrant qui suit.... pénalité de Ruet aussitôt imité par Rouillou qui égalise. 19-19 Prolongations !

 

Les deux équipes se neutralisent jusqu’à ce qu’un groupé pénétrant soit écroulé et permette une pénalité de Ruet., le même Ruet de 45 m en coin trouve le poteau juste au changement de camp. A la reprise St Sulpice occupe le camp viennois et égalise à 22 partout.

Après une première relance de Boissiere sur un coup de pied d’occupation suivie d’une diagonale de Ruet qui ne trouve pas la touche mais l’arriere adverse qui occupe lui aussi au pied, Hugo Boissiere remonte à nouveau le ballon et décale Aubeneau qui perce en position d’ailier, le ballon sort du regroupement qui suit pour une percussion de Caillet puis une chistera de Trautmann dans la course du crochet intérieur d’Emilien Bard qui file entre les perches... c’est le titre pour les viennois, l’arbitre siffle la fin du match 5 minutes plus tard après une ultime mêlée gagnée par les Ciel et Blancs.

La vidéo de l'essai :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=4DHz7v_jQf8


L'analyse :

Au retour... un retour au petit jour apres la fête entre supporters et joueurs que méritait ce bouclier pour son arrivée à Vienne .

St Sulpice s'est appuyé sur des base solides en conquête appuyé par un jeu d'occupation quasiment impeccable de Roquembert le 10 et de l'arriere Rouillou solide en défense l'USSS n'a pas montré beaucoup dans l'animation offensive.

Coté viennois que dire ... sinon que le coaching et les remplaçants ont été une fois de plus déterminants, le jeu a du et su s'adapter à l'adversaire s'appuyant tour a tour sur toutes les facettes du jeu pour au final remporter une victoire somme toute logique mais si difficile à obtenir.

Et nouveau record pour le site qui avec 4574 visites de 3459 personnes (580 simultanées au plus fort du direct) pulvérise son score précédent  !!!

Les classements

Réalisateurs

  • Ruet : 27t 72p 3d = 279 (74,4 %)
  • Trautmann : 15p 8t = 61
  • Herbeth : 1d = 3


Marqueurs d'essai  
  

  • G.Bard 7
  • Bobryck 6
  • Dessemme 5  
  • Boissière 3 
  • Housni 3
  • Trautmann 3 
  • Milliat 2 
  • Sabot 2
  • L.Aubeneau 2  
  • Massot 2 
  • Gibierge 2
  • Campeggia
  • Virieux
  • E.Bard 
  • Gasquet
  • Chatagner
  • Pénalité 3

...................................


Video souvenir de la saison

;feature=player_detailpage

 



CH-B
le 17 juin 2013

Broussard: La montée c'est une chose, un titre c'est..... un TITRE ! 

Oui bien entendu, mais sur un plan personnel émotionnel le Match de CHAMBERY a été terrible.

Pour le titre la victoire contre CHALONS et sans KAMYL devant qui fait quand même un peu de boulot SVP Laughing, j'ai eu l'impression que c'était écrit et que rien ne pouvaient nous arrivés !

LaChalende:

Je pense que Broussard a raison c'est impossible à envisager pour l'instant, et nous allons être de toute façon sur le fil du rasoir chaque année et ça va se durcir avec des équipes comme CHALONS qui veules monter d'ici quelques années et LILLE qui tapent dans LE TOP 14.

Et puis ya pas de honte a redescendre en F2 une année, vaut mieux ça que mettre les comptes dans le rouge !

L'important c'est de bien structurer le club, et puis un jour peut-être viendra une occasion de voir plus haut !

 

 

 


Broussard
le 17 juin 2013

CH-B : La montée c'est une chose, un titre c'est..... un TITRE ! 
Demandes a n'importe quel membre d'un groupe Champion de France de n'importe quel niveau, la montée c'est pour le club, le titre c'est l'aboutissement d'un groupe et cela ça dure toute la vie. 

La Chalende : Moi j'espère pas... du moins pas en Une, je ne pense pas que le CS Vienne puisse prétendre à court ou moyen terme à un titre de Fed 1 et tout autre titre serait synonyme de descente préalable...

CH-B
le 17 juin 2013

Merçi BROUSSARD un peu de nostalgie, Le titre c'est super...mais je préfére le match de chambéry avec l'essais de la délivrance, c'était limite crise cardiaqueEmbarassed!