Coup d'envoi

C'est parti pour la saison 2014-2015, une saison pleine d'espoir où tout le CS Vienne ne tendra que vers un objectif : voir remonter les Ciel et Blancs en Fédérale 1.

Au vu de l'effectif d'aucuns pouraient croire que la route est toute tracée pratiquement jusqu'aux demi finales et finale du moi de juin mais la réalité du rugby sera sans doute là pour leur rapeler que la seule vérité est celle qui sort du terrain un peu après 16h30 chaque dimanche de match. Il y aura des écueils à passer face à des équipes peut-être moins ambitieuses que le XV Viennois mais pas moins décidées à prendre des points importants face à un des favoris de la poule.
Il suffit de se rappeler le passé pas si lointain qui vit le CS Vienne tomber face au promu Tricastin avant d'échouer par deux fois, y compris donc à Jean Etcheberry, face aux savoyards de Rumilly avant une fabuleuse fin de saison pour se  remémorer qu'une saison est longue et qu'au final seul compteront les classements au 19 avril et le vainqueur de la confrontation des 17 et 24 mai.

Concernant les règlements la Fédérale 2 a quelque peu changé en 2 ans : les mêlèes sont désormais poussées même si cette avancée est limitée à 1m50 mais l'essentiel des différences avec la Fédérale 1 est toujours là : 22 joueurs sur la feuille de match, remplacements tactiques illimités,  interdiction d'aller au sol volontairement, d'écrouler un maul ou de faire tomber le sauteur avant la fin de la touche etc etc, le seul arbitre de la rencontre devant faire respecter tout celà aidé par un directeur de match sans pouvoir sur le jeu, les juges de touche étant eux des remplaçants des deux équipes. Pour en terminer avec les grandes lignes des règlements, le nombre de licences blanches (5° année non consécutive au club ou équivalent) à présenter sur la feuille de match est de 8 et le bonus défensif reste à 7 points d'écarts (les 5 points ne concernent que les pros), le bonus offensif à 3 essais d'écart.

La saison démarre... place au jeu !

Lewis38
le 8 septembre 2014

Bien arme pour la remontée en F1 

De bon matchs en perspective à Jean Etcheberry