Nous y voilà !

Ca y est, voilà le CS Vienne au pied de la dernière marche pour un retour en Fédérale 1.

Deux rencontres pour concrétiser les efforts de tout un groupe, de tout un club durant un an, c'est peu, c'est grisant et c'est aussi stressant de savoir que les aléas du terrain, la force de l'adversaire, un coup de vent, un rebond peuvent faire que le CS Vienne poursuive sa route en Fédérale 2.

Cette marche il ne sera évidemment pas simple de la gravir, nous le savons, comme nous savons aussi qu'un echec ne serait pas dramatique pour un CS Vienne qui aura tout fait pour y parvenir mais aura dû subir la loi du sport et qu'il continuera patiemment à former, construire et se structurer pour avancer quel que soit le résultat et remettra l'ouvrage sur le métier aussitôt le coup de sifflet final donné.

Il reste 160 minutes aux équipiers ciel et blancs que choisiront Matthieu Lazerges et Christian Short pour obtenir le résultat tant espéré, s'il est certain que les acteurs des matchs donneront tout, il faut pour les y aider que tout ce que le bassin viennois compte de supporters se retrouve à Coubertin à Chateaurenard le 17 mai puis à Jean Etcheberry le 24 pour, nous l'espérons tous, le couronnement de bien des efforts et de toutes façons deux belles fêtes du rugby.