AGDE - VIENNE

Vienne, troisième et déjà qualifié, termine la saison régulière ce dimanche à Agde, onzième et déjà relégué. Sur le papier c’est une rencontre sans enjeu, mais il n’en est rien. Les agathois, connus pour leurs réceptions souvent rugueuses, voudront bien faire devant leur public avant de rejoindre la Fédérale Deux, alors que les viennois de leur côté, ne doivent surtout pas lâcher ce dernier match, sous peine de terminer cinquièmes de la poule et de se voir confronter avec un très gros morceau en huitième de finale le treize mai, a priori l’une des trois meilleures équipes de la saison. Entre les absences, les petits bobos et les choix stratégiques afin de préserver certains en vue des phases finales, le staff isérois a donc concocté une équipe mixte qui, si elle avait la très bonne idée de décrocher quatre points dans l’Hérault, pourrait se faciliter la suite et rencontrer un adversaire un peu moins dangereux mi-mai. « Ce que l’on craint le plus à Agde évidemment, ce sont les blessures et les cartons juste avant les phases finales » explique le coach Stéphane Orjollet, « mais le meilleur moyen d’en récolter c’est en étant dans le calcul. Il faut y aller pour jouer le meilleur match de rugby possible, et tout ira bien. » On connaîtra en tous cas dès ce dimanche soir, après cette dernière journée, l’adversaire du CSV en huitième de finale, avec un match aller disputé au stade Etcheberry le dimanche treize mai.

Le XV de départ :

Jgenti – Bobryk– Crozat

Short – Moestus

Massot– Guillot – Burat

Frechet – Petelat

Mollard– Puyo (cap) – V. Massot – Faure

Vernissat

 

Remplaçants : Bouquet, Reynaud, Alber, Michon, Camberabero, Clement, Trautmann, Durand