Vienne fait tomber Cognac/Saint-Jean-d'Angély ! (19/06)

Dans des conditions climatiques dignes de la Toussaint (pluie, froid et vent), les viennois ont réussi une performance majuscule en mettant au pas l’ogre de la Fédérale Une, l’Union Cognac-Saint jean D’Angely. avec treize points d’avance qui seront bien utiles pour le match retour de dimanche prochain à Saint Jean d’Angely.

Les charentais n’avaient plus connu la défaite depuis six mois et demi et c’est au stade Etcheberry de Vienne qu’ils ont renoué avec ce triste sentiment, c’est dire l’exploit des Ciel et Blanc ! Au cours d’un début de match compliqué ou les incroyables gabarits des joueurs du pacifique de l’UCS faisaient craindre un scénario à sens unique, les viennois ont souvent plié, mais jamais rompu, au prix d’une débauche d’efforts défensifs hallucinants. Mieux, ils parvenaient à inscrire le seul essai du match juste avant la pause suite à un ballon porté d’école conclu par Charles Adrien Massot (mi temps 10-6). En seconde période, dans le sillage d’un Christian Short incroyable dans le combat malgré ses trente neuf printemps, les viennois tenaient bon malgré des temps faibles, grâce à une défense de fer et le pied très juste du buteur Sylvain Vernissat qui ajoutait trois pénalités malgré la domination des visiteurs. C’est un exploit majuscule, une performance rare qu’ont réussi les protégés de Lazerges et Orjollet. Ces treize points d’avance seront-ils suffisants dimanche prochain en Charente Maritime ? On ne peut que l’espérer. En tous cas, les Ciel et Blanc n’auront plus l’avantage de la surprise. Vexés par cette première défaite depuis octobre, les joueurs professionnels de l’UCS -qui visent la montée en ProD2 l’an prochain- vont tout faire pour redorer leur blason devant leur public, il faudra être sacrément costaud côté viennois pour résister à cette furia, mais on n’est pas prêt d’oublier au bord du Rhône, ce match aller qui restera dans les annales du rugby viennois !