Vienne magique, se qualifie pour les quarts !

C’est un exploit majuscule qu’a réalisé le CSV sur ce huitième de finale. Classé quinzième équipe nationale, le club s’est débarrassé en deux matchs du cador Cognac-Saint Jean d’angély (deuxième national). Après la victoire 19-06 sous des trombes d’eau dimanche dernier à Vienne, les Ciel et Blanc se sont inclinés de trois points en Charente Maritime (32-29), insuffisant pour les priver d’une qualification pour les quarts de finale !

Les choses avaient pourtant bien mal commencé puisque les treize points d’avance du match aller avaient fondu comme neige au soleil à l’entame, les viennois étaient menés 10/0 après seulement neuf minutes de jeu. Heureusement dans le sillage d’un Jérémy Guillot étincelant, les isérois revenaient dans le match, et faisaient même mieux que ça en arrivant à la mi-temps avec dix points d’avance (23-13), grâce à deux essais… de l’intenable Guillot d’abord, superbement servi par une passe au pied de Camberabero, puis un autre essai de Vernissat.

En deuxième période, Vienne résistait bien aux vagues charentaises, et Vernissat tenait le score au pied. Hélas, le CSV qui menait encore 29-20 à la 80ème minute, encaissait deux essais dans les arrêts de jeu, pour s’incliner finalement 29-32. La plus mauvaise nouvelle arrivait avec le carton rouge infligé à Jérémy Guillot pour un placage illicite, il manquera énormément à son équipe pour les quarts, mais Vienne est décidément magique en ce mois de mai. Le club recevra dimanche prochain l’équipe de Lavaur au stade Etcheberry… la fête continue pour cette décidément très étonnante équipe viennoise !