le rugby adapté, entre bien-être, autonomie et acceptation.

Le rugby est bien plus qu’un simple sport. Il incarne des valeurs profondes qui dépassent les limites du terrain. Celles du rugby adapté prennent une signification encore plus profonde en célébrant l’inclusion, la diversité et l’entraide. Explorons ensemble comment le CS Vienne illustre ces valeurs fondamentales au travers de sa section de sport adapté.

un lien social extraordinaire

Le rugby adapté, c’est quoi ?

Le rugby adapté s’adresse aux personnes en situation de handicap mental et/ou psychique.
Les séances sont adaptées aux besoins des joueurs dans un cadre plus sécurisé, leur permettant de gagner en autonomie. Le rugby étant un lien social extraordinaire, il permet une sociabilisation et une valorisation, nourrissant ainsi la confiance de ses pratiquants.

Différence entre sport adapté et handisport :

L’handisport est, quant à lui, destiné aux personnes en situation de handicap sensoriel (auditif, visuel) ou moteur. La pratique de ce sport nécessite des locaux adaptés. 

Le jeu est un médiateur.


Les bienfaits de cette pratique

Pratiquer le rugby adapté facilite l’intégration des pratiquants. Il leur permet de prendre conscience de leurs possibilités, d’exercer une activité physique régulière et de simplifier la relation avec l’autre.
Le contact physique étant prédominant dans le rugby, il permet aux joueurs de rugby adapté d’accepter d’aller au contact de l’autre et inversement. C’est une façon de trouver un équilibre vers un mieux-être.

Le sport adapté au CS Vienne rugby

Le sport adapté au sein du CS Vienne est en train de se développer.

Hugo Pandolfo, Mouv’ Apa (enseignant en activité physique adaptée et joueur au sein de l’équipe première du CSV) nous explique le mode de fonctionnement des séances de rugby adapté au club.

  • Comment les séances sont-elles adaptées ?

Les séances sont faites de manière à ce que chacun puisse pratiquer en fonction de son niveau d’engagement et de ses capacités à réaliser certaines tâches. Un exercice peut être décomposé en différentes phases allant du plus simple au plus complexe.

  • Quel est le déroulé d’une séance ?

Les séances commencent toujours par un échauffement ludique, sous forme de jeu, dans lequel on va introduire petit à petit des gestes ou objets en lien avec le rugby.

Ensuite, il y a généralement 3 ou 4 exercices par groupe. Passes, parcours en relais, apprentissage de certaines règles et valeurs incontournables du rugby (passes en arrière, avancer, aplatir pour marquer, se dépenser ou encore l’esprit d’équipe).
La fin de la séance s’organise autour d’un retour au calme et étirements.

  • En fonction du handicap, est-ce qu’il y a différents niveaux lors des séances ?

Non, il n’y en a pas. Le problème étant que les pratiquants ne sont pas suffisamment nombreux pour que l’on puisse se permettre de les séparer. Mais, le sport adapté au sein du CS Vienne est en train de se développer et va attirer encore un peu plus de monde dans les années à venir.

Un moteur de changement positif

Le rugby adapté est le symbole vivant que les différences individuelles sont non seulement acceptées mais aussi célébrées. En ayant une section adaptée, le CS Vienne rugby offre un espace où chacun peut trouver sa place et illustre de manière significative la puissance de ce sport comme agent de transformation sociale. Un véritable moteur de changement positif et d’inclusion.

N’oubliez pas, rendez-vous samedi 16 mars de 10h à 16h au stade Jean Etcheberry pour le championnat régional Para rugby adapté en collaboration avec la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes du sport adapté.

Retrouvez notre page dédiée à l’équipe de sport adapté en cliquant ICI.

Continuons de grandir ensemble

Facebook
LinkedIn