#Cieletblanc

Vivez la nationale 1 de l'intérieur.

N°7 - Entrevue avec Martin Bonnet.

Pour ce dernier entretien au coeur de l’équipe fanion, c’est vous qui avez décidé en votant pour le joueur de votre choix.

Et c’est pour Martin que vous avez voté ! Un joueur qui occupe plusieurs rôles au sein du club. En plus de jouer avec l’équipe fanion, il est aussi l’un des espoirs de cette saison et éducateur de la catégorie U8 de l’EDR. Ce n’est donc pas un hasard si Martin a été désigné pour clôturer cette série d’articles. De par ses différents projets, il est très investit dans le club qu’il a rejoint cette année.

Il est le lien entre différentes catégories et plus que jamais en ces temps difficiles, il semble essentiel que le club soit soudé pour former une véritable unité.

Nous déposons dans cet article toute la passion qui anime ce jeune homme et tant d’autres à Vienne. Une façon de rappeler une fois encore les valeurs de ce sport et le mental d’acier de nos Ciel et Blanc qui n’auront pas été épargnés cette saison.

  • C’est ta première année au club, pourquoi as-tu décidé de rejoindre le CS Vienne rugby ?

En effet je suis arrivé en juillet dernier au club. Avant cela j’ai commencé juste à côté, à l’école de rugby du RCR (Rugby Club Rhodanien) et j’ai fait toutes mes catégorie jeunes à « L’Entente » (Ampuis, Côtes-d’Arey, RCR) puis j’ai fait une année en senior à Ampuis en Fédéral 3 avant d’arriver au CS Vienne. Rejoindre le club était l’occasion pour moi de pouvoir jouer à un plus haut niveau, de me développer tant sur le plan technique que sur le plan physique et de m’entrainer presque tous les jours. Ce choix allait dans la lignée de mon but qui est de jouer au plus haut niveau possible. Le club m’a également permis de suivre un double projet sportif et scolaire en encadrant les U8 de l’école de rugby du club dans le cadre d’un stage pour ma licence de STAPS.

Martin Bonnet sur le terrain en ciel et blanc lors d'un match du CS Vienne rugby
© Hervé Coste
Martine Bonnet à l'école de rugby pour entraîner la catégorie U8

"Mon but est de jouer au plus haut niveau possible"

  • Quelles sont les principales différences que tu as pu constater entre le niveau de jeu en Reichel espoirs et celui de l’équipe première en tant que joueur ?

Des différences, il n’y en a pas mal, pour moi il y a un réel fossé entre le championnat espoirs accession et celui de la Nationale. Le jeu est bien plus structuré, ça part moins dans tous les sens, chacun sait ce qu’il a à faire sur le terrain. Tout va plus vite, que ce soit dans les déplacements, les courses… Sans parler du fait que physiquement c’est plus costaud et sa tape fort.

  • Qu’est-ce que cette opportunité signifie pour toi ?

En arrivant au club, il était convenu que je fasse la préparation estivale (juillet/ août) avec l’équipe première et redescendre ensuite avec les espoirs pour faire la saison avec eux. C’était une première opportunité pour moi que de pouvoir me préparer physiquement au championnat Nationale. Puis, les 2 mois s’étant bien passés, j’ai eu l’occasion de matché avec l’équipe première.

Avoir pu intégrer un effectif de Nationale et y avoir jouer signifie beaucoup pour moi, je n’ai pas connu meilleure expérience que celle -ci. Jouer dans 2 clubs différents qui ont 4 championnats d’écarts en l’espace de 5 mois est super. Lors des premières semaines d’entrainement je réapprenais le rugby. Cette opportunité m’a permis de jouer contre des gros clubs français et de maintenant travailler pour le haut-niveau.

Martine Bonnet à l'école de rugby pour entraîner la catégorie U8

" Transmettre la solidarité, la loyauté et le respect entre eux "

  • Quelles sont les valeurs que tu souhaites transmettre aux enfants en tant qu’éducateur de la catégorie U8 ?

Celles qui m’ont été transmises depuis que je joue au rugby et que le club veut également transmette aux jeunes joueurs. Le rugby permet aux U8 de décompresser de l’école et de retrouver leurs copains mais il est important de leurs mettre des limites et leurs transmettre la solidarité, la loyauté et le respect entre eux surtout dans un sport comme celui-ci.

  • Comment jongles-tu entre ton rôle de joueur et ton rôle d’éducateur ?

Il n’est pas difficile pour moi de passer de joueur à éducateur au club lorsque c’est un domaine comme le rugby, qui me passionne. J’aime être au contact des jeunes et leurs transmettre ce que je sais sur ce sport. Être éducateur me permet d’être plus à l’aise à l’oral devant un public et aussi de préparer mon avenir.

Les journées sont assez chargées en y ajoutant les cours de STAPS que je suis sur Lyon. Cela demande un minimum d’organisation. Heureusement l’université et le club font en sorte que tout s’emboite bien. J’ai un emploi du temps aménagé grâce au rugby qui me permet d’avoir cours seulement les matins et d’enchainer avec la muscu, puis le rugby. Le mercredi après-midi j’encadre les U8 entre les cours et le rugby mais aussi le samedi matin pour les entrainements ou tournois.

  • Quelle est ta vision sur cette saison en nationale qui touche à sa fin ?

Pour moi je dirais que c’est un peu différent des autres joueurs. Le dénouement des matchs et leurs difficultés m’intéressaient moins, je voulais juste jouer un maximum avec l’équipe première et me donner à fond pour apprendre et progresser. Maintenant c’est sûr que sur le plan collectif, chacun d’entre nous savait que cette année en Nationale serait très difficile et les résultats tout au long de l’année l’ont confirmé. Mais nous avons su retourner au travail ensemble chaque semaine pour le match qui allait venir et nous avons fait preuve de courage à chaque match. Je pense que c’est une belle expérience pour le club et tous les joueurs que d’avoir évolué en Nationale.

Merci beaucoup Martin pour ce témoignage. Nous te souhaitons le meilleur pour la suite et une belle réussite dans tes projets.

Pour ce dernier article dédié, je voulais en profiter pour remercier à nouveau tous les intervenants qui ont participé à ce format. Ces échanges ont été très enrichissants. Chaque rencontre, chaque parcours, chaque histoire, tous animés par une passion commune. Même si je n’ai pas pu mettre en avant tous les acteurs de l’équipe, j’espère avoir réussi à transmettre au mieux votre investissement. Je voulais souligner le courage et la détermination dont les Ciel et Blanc ont fait preuve cette saison. C’est pour des aventures comme celles aux côtés du CS Vienne que le métier de la communication est passionnant. Beaucoup de courage pour le match décisif qui arrive.

D’autres articles sur les autres catégories sont à venir, restez connectés 😉

Découvrez la fiche joueur de Martin ainsi que celles du reste de l’équipe dans la rubrique effectif.

Continuons de grandir ensemble

La dernière anecdote de la saison signée Martin :

Lors de mon premier match avec l’équipe première en novembre dernier contre Hyères Carqueiranne, je rentre 15min avant la fin et pour mon premier ballon en Nationale je prends une cravate (placage haut). Le mois d’après pour le repas de Noël, un joueur de l’équipe (Benjamin Robin) m’a offert une cravate en rappel à ce placage. Cadeau qui m’a bien fait sourire.

Facebook
LinkedIn